précédent suivant

PROJET 4

Café citoyen

Le café citoyen, aussi appelé «world cafe», est une méthodologie qui permet d’animer des discussions en favorisant l’émergence de propositions concrètes. L’espace est aménagé avec des tables autour desquelles 6 à 9 participant-e-s sont invité-e-s à discuter, débattre et faire émerger des propositions pour améliorer leur vie de quartier. Les participant-e-s changent régulièrement de table, rencontrent d’autres personnes et complètent ainsi les idées du groupe précédent (intelligence collective). Les conseillers communaux participent, dans la mesure de leur possible, au processus, de manière horizontale. Le contexte du café citoyen invite les participant-e-s à être acteurs de changement et dans ce sens, ils et elles sont invité-e-s à penser non pas seulement à ce que peut faire la Commune ou leur propriétaire mais également eux-mêmes. À la fin des échanges, les habitant-e-s sont invité-e-s à coller trois «pastilles» de couleur sur les mesures qu’ils/elles considèrent comme étant prioritaires. Le café citoyen n’est donc que le début d’un processus participatif, d’une collaboration Commune – habitant-e-s – et idéalement propriétaires d’immeubles, permettant de concrétiser quelques-unes des mesures mises en évidence.

son développement

Dans le cadre de Bulle Sympa, l’animation des cafés citoyens a été déléguée à une professionnelle externe jusqu’en 2013. Depuis lors, après un processus de formation par la pratique, le président et le coordinateur de Bulle Sympa sont en charge de la conduite de ces moments d’échanges privilégiés. Entre 2012 et 2018, 6 cafés citoyens ont été organisés dans différents quartiers, en fonction des besoins observés et/ou d’un contexte spécifique.

2013: café citoyen à la Tour-de-Trême.
Il s’agissait de donner l’occasion aux habitant-e-s de la Tour-de-Trême de s’exprimer et de dialoguer avec ses élu-e-s, avec comme but de favoriser l’intégration des Tourains à leur nouvelle commune (fusion en 2006).

2013–2014: café citoyen à l’Hôtel-de-Ville de Bulle.
Des tensions entre jeunes et adultes ont été constatés et relayés par le travailleur social hors murs (TSHM). Un cycle de trois cafés a été mis en place. Les jeunes ont été mobilisés par le travail de rue. Deux besoins principaux ont émergé, à savoir une meilleure cohabitation à l’Hôtel-de-Ville et, pour les jeunes, l’importance de bénéficier d’un lieu pour se rencontrer. Afin de répondre au 1er objectif, une charte a été créée et évaluée pendant 6 mois par un groupe de travail réunissant jeunes et adultes. Ce processus a permis de clarifier les domaines d’intervention des acteurs concernés (police communale, police cantonale, employé-e-s communaux, TSHM, jeunes, etc.). L’incitation aux comportements respectueux via la charte n’a pas été suffisante et un règlement assorti de sanctions a dû être élaboré. Le 2e objectif, à savoir le besoin de rencontres des jeunes, a donné naissance à la création d’une permanence 15–20 ans au centre d’animation (Service de la Jeunesse de Bulle).

2018: café citoyen à la Rue de Vevey 219–233 et Route de la Part-Dieu 1–9.
Les suites à donner à ce café citoyen sont en cours d’élaboration. Pour répondre à la demande d’animation pour les nombreux enfants qui y vivent, des animations ont déjà été proposées durant l’automne, sur place, dans le cadre d’un projet mené par LivrEchange et soutenu par la Ville de Bulle.

lire la suite...

2013–2014: café citoyen à l’Hôtel-de-Ville de Bulle.
Des tensions entre jeunes et adultes ont été constatés et relayés par le travailleur social hors murs (TSHM). Un cycle de trois cafés a été mis en place. Les jeunes ont été mobilisés par le travail de rue. Deux besoins principaux ont émergé, à savoir une meilleure cohabitation à l’Hôtel-de-Ville et, pour les jeunes, l’importance de bénéficier d’un lieu pour se rencontrer. Afin de répondre au 1er objectif, une charte a été créée et évaluée pendant 6 mois par un groupe de travail réunissant jeunes et adultes. Ce processus a permis de clarifier les domaines d’intervention des acteurs concernés (police communale, police cantonale, employé-e-s communaux, TSHM, jeunes, etc.). L’incitation aux comportements respectueux via la charte n’a pas été suffisante et un règlement assorti de sanctions a dû être élaboré. Le 2e objectif, à savoir le besoin de rencontres des jeunes, a donné naissance à la création d’une permanence 15-20 ans au centre d’animation (Service de la Jeunesse de Bulle).

2018: café citoyen à la Rue de Vevey 219–233 et Route de la Part-Dieu 1–9.
Les suites à donner à ce café citoyen sont en cours d’élaboration. Pour répondre à la demande d’animation pour les nombreux enfants qui y vivent, des animations ont déjà été proposées durant l’automne, sur place, dans le cadre d’un projet mené par LivrEchange et soutenu par la Ville de Bulle.

image café citoyen
image café citoyen
image café citoyen
image café citoyen
image café citoyen